« Ma grand sœur, elle fabrique des livres ! », voilà comment me présentait ma cadette lorsqu’elle était encore trop jeune pour que je lui explique tous les tenants et les aboutissants de mon métier de fabricante/chef de fabrication. Mais en vrai, ça consiste en quoi ?

Quel est le rôle du fabricant/chef de fab ?

Dans le processus de publication d’un livre, arrive un moment où il faut l’imprimer. Le fabricant est la personne qui s’assure que le livre soit réalisé dans le respect d’un cahier des charges aussi techniques que budgétaires. C’est lui (ou elle) qui fait appel aux imprimeurs et autres métiers de la chaîne de fabrication du livre pour que l’objet soit bien en librairie dans les temps.

Comment se former ?

Il existe aujourd’hui plusieurs formations, qu’elles soient dispensées en école publique, privée ou à l’université. Les plus reconnues dans le milieu sont le BTS édition de l’école supérieure des arts graphiques d’Estienne à Paris (formation continue), le BTS édition de l’Asfored à Paris aussi (alternance) et le BTS édition de l’institut Rousseau à Toulouse (école privée).

Pour ma part, j’ai suivi le BTS édition de l’école Estienne, que j’ai complété avec une licence professionnelle et un master en alternance au pôle des métiers du livre de Paris X-Nanterre car je souhaitais acquérir des compétences en management.

Depuis une dizaine d’années, l’école Estienne propose une licence professionnelle « Fabrication du livre imprimé et numérique ». En effet, le BTS s’est orienté sur un travail plus éditorial, plus général autour du livre. Cette licence, dont le diplôme est délivré en partenariat avec l’université de Marne-la-Vallée, permet de se concentrer surtout sur l’aspect technique de la fabrication d’un livre et conduit donc directement au métier de chef de fabrication en maison d’édition ou en agence de communication, ou bien de technico-commercial en imprimerie.

Un métier à multiples visages

D’un point de vue général, le métier est le même où qu’on le pratique :

  • Conseil technique : quel papier ou quel procédé d’impression choisir ?
  • Analyse budgétaire : demandes de devis, analyses des devis, montage des devis clients…
  • Suivi de la production : envoi des fichiers pour l’impression, contrôle desdits fichiers, déplacement sur machine pour contrôle de la qualité d’impression et du rendu des couleurs, etc.

Mais cet intitulé de poste peut présenter aussi des missions très différentes, suivant qu’on le pratique en imprimerie directement, en maison d’édition ou encore en agence de communication.

Mon expérience

J’ai eu la chance de pratiquer mon métier dans 3 structures très différentes.

En maison d’édition, je me suis lassée assez vite car je n’imprimais que du noir et beaucoup de réimpressions. Pas de gros challenge, même si ce fut un premier poste humainement très enrichissant.

Par la suite, être chef de fabrication en agence de communication de luxe m’a énormément appris techniquement : sur les centaines de types de papier qui existent, sur les dizaines de procédés d’impression possibles, mais aussi sur les limites que les imprimeurs repoussent chaque jour pour satisfaire des clients toujours plus exigeants.

Aujourd’hui, les supports que je fais imprimer pour mes clients sont plus premium et destinés à la grande distribution, mais je découvre encore de nouvelles techniques, plus axées sur la publicité.

 

Le métier de fabricant/chef de fabrication est donc un métier très technique. Bien souvent, l’intitulé des formations, comme BTS édition, désoriente les personnes qui pensent se lancer dans l’éditorial, le travail du texte ou encore la relation avec les auteurs.

Pour ma part, j’ai trouvé ma voie ! Quel que soit le sujet de ce que j’imprime, ce qui m’importe, c’est la forme que le client souhaite lui donner et comment je vais faire pour arriver à ce produit rêvé.


Tu cherches un poste de fabricant ? Tu trouveras sûrement ton bonheur dans l’article Où trouver les offres d’emploi pour travailler dans le livre ?.


Tu veux en savoir plus sur les métiers du livre ? Je te conseille de lire ceci :


Photo : Solène

Solène

Article rédigé par :

Après m’être rendue à l’évidence que la médecine n’était pas faite pour moi, je me suis réorientée vers les métiers de l’édition. Aujourd’hui, je suis chef de fabrication au sein d’une plateforme de services print et j’adore mon métier. Je suis également passionnée par les séries télévisées et une fan inconditionnelle de la saga Harry Potter.
Grâce à La Vie est un roman, j’ai déjà pu partager deux passions : mon petit sorcier préféré et mon métier !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *