16.03.2017

Les coulisses du livre

Comment devenir éditeur ?

Tu souhaites devenir éditeur ? Voici quelques pistes pour choisir les bonnes filières et organiser ta formation.

Quelles sont les meilleures études pour devenir éditeur ?

Pour travailler dans le milieu de l’édition, il est conseillé de faire des études jusqu’au master. Certaines universités proposent des DUT dès la sortie du bac, mais arrivé sur le marché du travail, les maisons d’édition aiment bien embaucher des profils avec des bagages universitaires riches et variés.

Trouve un sujet qui te touche et un domaine dans lequel tu aimerais faire des livres. Cela peut aussi bien être des lettres modernes, que des mathématiques ou de l’économie : choisis ce que tu veux, tant que ça te passionne. Une fois ce premier diplôme validé, tu peux passer à l’étape édition.

Tu trouveras des formations pour des masters édition un peu partout en France. Certaines sont spécialisées dans la jeunesse ou dans le numérique. Trouve celle qui correspond le mieux à ton objectif professionnel. Attention, la plupart des formations sont sélectives. Avant de postuler, je te conseille de faire un stage dans une maison d’édition. Ainsi, tu pourras avoir une idée précise du métier dans lequel tu te lances et tu auras bien plus de chances d’être sélectionné pour le cursus.

Si tu en as l’envie, je te conseille de passer ton master en alternance. En plus de te rapporter un peu de sous, cela te fera gagner deux ans d’expérience sur ton CV (et c’est quand même plus agréable de joindre le concret à la théorie apprise en cours).

Pour ma part, j’ai passé mon diplôme ici :

Université Paris X – Saint-Cloud / Métiers du livre option Édition

Voici quelques autres formations françaises :

Université Paris XIII / Politique éditoriale

Université La Sorbonne / Métiers du livre

Université de Cergy-Pontoise / Métiers du livre et de l’édition parcours Ingénierie éditoriale et communication

Université Paris Est /Edition livre papier et numérique

Université Blaise Pascal – Clermont Ferrand / Création éditoriale des littératures générales et de jeunesse

Université Paul- Valéry – Montpellier 3 / Métiers du livre et de l’édition 

Et après le diplôme ?

Une fois diplômé et fraîchement arrivé dans le monde du travail, munis toi de patience. Pendant quelques années, ta casquette sera celle d’assistant d’édition. Comme son nom l’indique, tu assisteras l’éditeur en faisant de la préparation de copie, de la relecture, de la sélection de manuscrits, tu rédigeras les 4e de couverture et les argumentaires pour les libraires et bien d’autres choses encore.

Si tu souhaites être salarié, tu devras certainement cumuler plusieurs CDD avant de dénicher le poste de tes rêves et le statut officiel d’éditeur. Dans cet article, je répertorie les meilleurs sites pour chercher un emploi dans l’édition.

Pour ma part, j’ai fait le choix de faire mon métier en tant qu’éditrice indépendante. Pour te lancer dans ce type d’aventure, il faut déjà avoir travaillé dans plusieurs maisons d’édition qui pourront te donner assez de travail pour lancer ton activité et pouvoir en vivre raisonnablement. Ensuite, le gros de tes contrats arrivera par le bouche à oreille.

Et, soyons fou, si tu as assez de fonds, tu peux aussi lancer ta maison d’édition ! Dans ce cas de figure, il vaut mieux avoir déjà quelques expériences éditoriales pour savoir où tu mets les pieds.

Peut-on réorienter sa carrière professionnelle pour devenir éditeur ?

L’envie de devenir éditeur n’est pas réservée aux étudiants tout juste sortis du bac. Est-ce qu’on peut réorienter sa carrière professionnelle vers l’édition ? Bien entendu ! Tout est possible, si on s’en donne les moyens. Hélas, la plupart des formations  édition ne sont plus accessibles au-delà de 26 ans. Car, il est bien connu que nous vivons dans époque dans laquelle on décide de toute sa carrière professionnelle avant cet âge… Bref.

Si tu veux te reconvertir, le plus simple est de faire un métier qui a déjà un lien avec l’écrit, comme journaliste, ou alors travailler dans le marketing (les maisons d’édition adooorent ce type de profil). L’idéal est de dégoter une convention (auprès de Pôle Emploi, par exemple) et d’apprendre le métier pendant un stage dans une maison d’édition avant de te lancer officiellement comme éditeur.


Le métier d’éditeur n’est pas l’unique profession que tu peux faire en faisant des études d’édition. Tu veux jeter un coup d’œil à mon article Édition : les métiers du secteur éditorial pour découvrir les autres professions du secteur.


Si tu hésites entre devenir éditeur ou libraire, tu peux aussi lire mon article Comment devenir libraire ? pour comparer.

Marine Nina

Article par Marine Nina

Maman de La vie est un roman, je suis aussi professionnelle du livre, rédactrice et bibliothérapeute à Paris. Ma vie est un livre composé de mots doux, de musique, d’images et de papier. Le tout donne une pâte à mâcher avec laquelle on peut fabriquer de jolies choses, comme ce blog.

À lire aussi

Voir plus d'articles similaires

Ateliers de bibliothérapie

Faites-vous du bien et apprenez à mieux vous connaître grâce à la lecture et aux mots.

Découvrir les ateliers

Ailleurs sur le blog

Commentaires

  • Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour cet article qui est vraiment complet et clair !
    Je souhaitais vous demander s’il y avait, selon vous, une piste plus intéressante qu’une autre pour qu’une jeune libraire puisse se reconvertir au mieux dans les métiers de l’édition. Comme vous l’aurez certainement deviné, c’est mon cas haha ! Je suis actuellement en train de me renseigner pour des formations dans ce but (mais vu ce que vous dîtes sur l’âge, et que je viens d’avoir 25 ans *gloups*).

    Je vous remercie par avance pour votre réponse et vous souhaite une agréable journée.
    Cordialement,
    Aline.

  • Bonjour, merci pour cet exposé très clair.
    Mon cas est un peu particulier: je cherche à créer une maison d’édition en Tunisie, qui publierait des livres en langue Tunisienne. Cela semble à priori anodin, mais en Tunisie on utilise différentes langues selon le contexte: la derja qui est la langue vernaculaire, la fosha quand c’est officiel (la langue de bois), et le français quand cela devient un peu technique/sérieux. (sans compter l’arabe coranique (le latin))
    La derja est la langue familière, la langue du quotidien. Il n’existe presque pas de livres publié en derja.
    Je pense avoir les moyens de créer au moins un embryon de maison d’édition. Je n’ai aucune expérience de l’édition (mais j’aime les livres)
    Bref, ma question est: quelle est la première erreur à éviter quand on crée une maison d’édition?

    • Bonjour Fatmi,
      Merci pour ton message et bravo pour ton beau projet. En effet, ton cas est particulier. J’aurai du mal à répondre à ta question en quelques lignes. Il y a tellement de paramètres à prendre en compte et de choses à mettre en place quand on monte une maison d’édition. L’idéal pour éviter les erreurs serait de faire des formations en édition et en gestion d’entreprise (si tu n’en as encore jamais créé) avant de te lancer. Bonne chance !

  • Bonjour,
    Je suis vraiment contente d’avoir pu trouver ton article. Je connais très peu le métier d’éditeur mais je souhaiterais en apprendre plus. Les métiers qui entourent le monde du livre m’ont toujours attirées même si, au début, je ne pensais pas forcément en faire mon métier. J’ai de nombreuses questions notamment sur le quotidien et le fonctionnement des maisons d’éditions. Ainsi, j’aimerais beaucoup que l’on échange sur ce métier soit par mail ou par téléphone.

    Actuellement, je viens de finir une licence en psychologie mais je ne souhaite pas continuer dans cette voie en master. Je souhaiterais me réorienter. Faut-il que je reprenne des études en littérature pour postuler à un master édition ? Ou est-ce-que je peux le faire avec une licence en psychologie ?

    En attente de votre réponse,
    Cordialement
    Laétitia

    • Bonjour Laetitia,
      Merci pour ton message. Je pense que tu trouveras quelques éléments de réponses dans les différents articles du blog et je répondrai à tes questions par mail avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • J’ai fait escale dans la très jolie librairie de l'agence de voyage @voyageursdumonde installée rue Saint-Anne dans le 9e arrondissement de Paris. On y trouve les cartes, littératures, guides, atlas des pays du mooooonde entier. Une librairie idéale pour préparer un voyage ou juste pour découvrir la littérature de tous les continents.
En plus, j’ai eu le plaisir d’y croiser ma copine de fac @anne_chap qui y officie en tant que libraire.
____
#librairie #lavieestunroman #paris #voyageurdumonde #bookstore #bookshop #travel #livre #book #livreaddict #bookaddict #bookalcoholic #bookalicious #booklover #bookstagram #bookstagrammer #visitparis #voyage #tourismelitteraire #travelphoto #paris9
  • Connaissez-vous Sylvia Plath ? 
C'est une poétesse, autrice d’un unique roman, La cloche de la détresse, paru un mois avant son suicide en 1963.
Dans ce livre, inspiré de sa propre vie, on suit la dépression et la descente aux enfers d’une jeune femme brillante et promis à un grand avenir littéraire. 
Une vision forte de l’Amérique des années 50 à travers les yeux d'une jeune demoiselle écartelée entre son désir créatif et l'image de la femme modèle de l’époque, destinée à rester enfermée chez elle pour prendre de soin de mari et enfants. 
Oui, je l’avoue, la question de la créativité féminine VS la société est un de mes sujets chouchous (coucou #VirginiaWoolf). On ne se refait pas.
Rendez-vous sur le blog pour lire ma chronique (lien dans la bio).
___
#lavieestunroman #vendredilecture #sylviaplath #laclochedeladetresse #thebellejar @editions_gallimard #gallimard #lecturedumoment #bookstagram #bookstagrammer #book #livre #livreaddict #bookaddict #booklover #reading #bloglitteraire #feminisme #feminism #lecturefeministe #litteraturefeministe 📸: @benoitbeghyn
  • Pour la légende de cette photo, j’aurais aimé écrire : « Rien de mieux qu’un bon bain et un bon bouquin pour se détendre ». 🛁📚
Mais, je vais être honnête avec vous, la baignoire était vide quand on a pris la photo car je suis incapable de lire dans un bain sans mettre de l’eau plein mon livre.
Vous, les surhommes et les surfemmes, qui arrivez à lire dans votre bain, quel est votre secret ? Quel pacte avez-vous passé pour qu’aucune goutte ne touche votre livre ? 
_____
#lavieestunroman #livre #book #reading #bookstagram #bookstagrammer #bookstagrammers #livreaddict #livrestagram #bookaddict #bath #bookalicious #booklover #untempspoursoi #detente 📸: @benoitbeghyn
  • « - Maintenant, je suis une grande personne, ma chérie. Quand on grandit, on désapprend à voler.
- Pourquoi désapprend-on ?
- Parce qu'on n'est plus assez joyeux, innocent et sans cœur. Seuls les sans-cœur joyeux et innocents savent voler. »
J.M Barrie, Peter Pan
Je ne sais pas si j'ai très envie de désapprendre à voler. Et vous ?
____
#lavieestunroman #bookstagram #bookstagrammer #peterpan #livre #book #flight #voler #ballon #balloon #livreaddict #bookaddict #booklover #ibelieveicanfly #tellmeastory #bookishlife #dream #paperstory 📸: @benoitbeghyn
  • Ne m'attendez pas, je vais rester ici pour toute la vie. 
___
#aixenprovence #lavieestunroman #provence #livre #book #bookstagram #bookstgrammer #sunset #livreaddict #bookaddict #booklover #bookalicious #vacances #hollidays 📸: @benoitbeghyn
  • Si vous visitez Barcelone, courez voir @lacentral_llibreria, une magnifique librairie de 850 m2 construite dans une ancienne chapelle du XVIII siècle. Cerise sur le gâteau, la sélection de livres est tip top.
Et si vous avez d'autres bonnes adresses livresques dans la capitale de la Catalogne, je suis preneuse !
____
#barcelone #barcelona #lacentral  #librairie #bookstore #bookshop #travel #travelphotography #chapelle #chapel #espagne #espagna #library #livre #book #livreaddict #bookaddict #bookaholic #booklover #bookstagram #bookstgrammer #bookstgrammers #lavieestunroman #tourismelitteraire
neque. tristique commodo ut mattis luctus eleifend facilisis ipsum commodo lectus libero.