Beaucoup de passionnés de livres rêvent de devenir libraire. Il faut dire que l’idée de travailler au milieu des livres toute la journée, de lire gratuitement et de partager sa passion avec les clients est, en effet, plutôt séduisante. Mais comment devenir un super libraire ?

Quelles sont les meilleures études pour devenir libraire ?

En France, plusieurs établissements proposent des formations diplômantes allant du DUT au Bac plus 5. Tu trouveras sur le site du Syndicat de la librairie Française toutes les universités françaises qui préparent au métier. La formation la plus reconnue est celle dispensée par l’INFL (L’Institut National de Formation à la Librairie) qui se trouve à Paris.

Comme dans beaucoup de métiers qui ont un lien avec le livre, connaître son job c’est bien, mais avoir une bonne culture, c’est encore mieux ! Avant ou après ton diplôme en librairie, je te conseille de compléter ton parcours avec quelques années à l’université. En fonction de tes passions, choisis la formation qui te parle le plus. Cela peut-être en sciences, en psychologie ou encore en géographie. Ce gros plus te permettra de te présenter comme spécialiste dans un domaine lorsque tu postuleras en librairie. La formation la plus classique est, bien entendu, de faire des études de lettres (c’est mon cas).

Pour devenir libraire, tu as également besoin de gros biscotos car la manutention fait partie intégrante du travail (et oui, les livres légers n’ont pas encore été inventés). Pour ma part, je me muscle en soulevant des cartons de 10 kilos de livres avec mon petit doigt chaque matin.

Puis-je réorienter ma carrière professionnelle pour devenir libraire ?

Contrairement à beaucoup d’emplois dans le livre, il est tout à fait possible de devenir libraire sans avoir un diplôme lié à ce métier. L’important est surtout d’avoir une bonne culture générale, aimer parler aux gens (et tout de même avoir un bon sens de l’organisation et de la gestion).

Bon après, on ne va pas se mentir, avec ce métier inutile d’espérer gagner des sous. On reste des commerçants avec le salaire qui va avec. Mais bon, après tout, à quoi sert l’argent quand on peut lire plein de livres ? Manger, payer son loyer, se vêtir, c’est si accessoire !

Comment trouver du travail ?

Les postes de libraires sont plutôt rares, surtout dans la librairie indépendante. L’idéal, pour commencer et acquérir de l’expérience, est de profiter de la période de la rentrée littéraire/scolaire et de Noël pour faire un CDD. C’est à ce moment là que les magasins cherchent des bras en plus pour faire face à l’afflux de clients.

Pour trouver toutes les offres d’emplois en librairie, tu peux aller voir mon article Où trouver les offres d’emplois pour travailler dans livre.

Monter ma propre librairie

Si tu as les épaules solides, il y a aussi la solution de monter ta propre librairie ou d’en reprendre une. Comme cela ne s’improvise pas, l’INFL propose des formations pour t’aider à lancer ton entreprise.

Tu trouveras peut-être la librairie de tes rêves dans les offres de cessions sur le site de l’INFL  (encore et toujours) ou sur le site du Syndicat de la Librairie Française.

Lors d’une reprise ou d’une ouverture de librairie, tu peux obtenir un grand nombre de subventions. Mais ne t’inquiète pas, je consacrerai bientôt un article entier sur le thème « Je monte ma librairie » dans lequel je développerai tout ça.

 

Si tu hésites entre devenir libraire ou éditeur, tu peux aussi lire mon article Comment devenir éditeur ? pour comparer.

À bientôt futur collègue !

Marine Nina

Article rédigé par :

Maman de La vie est un roman, je suis aussi éditrice, rédactrice et libraire à Paris. Ma vie est un livre composé de mots doux, de musique, d’images et de papier. Le tout donne une pâte à mâcher avec laquelle on peut fabriquer de jolies choses, comme ce blog.

13 commentaires

  1. Une formation autant reconnue que l’INFL voire plus aujourd’hui, c’est l’UCO à Laval qui propose une licence Libraire en apprentissage, à mon sens la meilleure voie pour devenir libraire, avec un Bac +3 à la clé et la plupart du temps, un travail 😉

  2. Bonjour,
    Votre article est intéressant et efficace.
    Nous vous avions signalé afin de compléter votre article que d’autres organisme propose des formations et accompagnements ainsi que des services de recrutements, cession reprise de librairies….
    Enfin d’autre acteur régionaux sont présents également.
    merci et bonne continuation.

    1. Bonjour Xavier,
      Merci pour votre message. N’hésitez pas à indiquer le lien de votre organisme en commentaire de cet article.
      Bonne journée à vous.

  3. Bonjour

    Quel bonheur de lire cet article qui est une mine d’or pour moi ! Justement je suis une grande passionnée des livres, j’ai meme décidé de creer un blog pour le plaisir à ce sujet.

    Je suis actuellement en train de voir pour m’inscrire en master métiers du livre à Paris X. Je recherche donc une entreprise afin de l’effectuer en alternance pour crédibiliser mon profil par l’acquisition d’un diplôme et d’expérience. Donc si toutefois mon profil vous intrigue je serai ravie d’échanger davantage et prends tous conseils ^^

    A bientôt

    1. Bonjour Hélène,
      J’ai moi-même fait le master métiers du livre à Paris X.
      Je n’ai besoin de personne alternance dans ma librairie située à Paris, mais je cherche un/une stagiaire. N’hésite pas à m’écrire un mail si ça t’intéresse.
      Bonne chance pour tes recherches et pour ton futur blog.

  4. Super ton article ! Pour ma part, j’ai tenter l’aventure de la librairie il y a un peu plus d’un an et je suis aujourd’hui en apprentissage, mais comme j’avais besoin de l’alternance et que Paris n’était pas envisageable, je fait une formation dans le commerce. Et je m’éclate ^^. Quel beau métier que libraire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *