24.07.2018

Chroniques

Petra, le caillou qui en fait des montagnes !

Dès que j’ai croisé le regard de Petra, j’ai su qu’on allait s’entendre. Derrière ces yeux rondement expressifs se cache un joli caillou avec des morceaux de philosophie à l’intérieur. Prépare ton cœur, il va s’emballer de bonheur !

Petra te rappelle que tu peux aussi voir la vie du bon côté

Cette petite pierre toute douce vit les chamboulements du quotidien comme autant d’aventures. On la jette dans une mare ? Aucun souci, elle a toujours voulu être une île ! Elle atterrit dans un nid ? Merveilleux, elle qui fait si bien l’œuf ! Elle se réinvente à chaque page et trouve sa place là où on la pose. Elle n’a jamais peur de l’inconnu et n’est jamais triste lorsqu’elle perd son confort. Petra s’adapte à toutes les situations avec le sourire sans en faire des tonnes. Et ça, que ce soit en littérature pour enfants ou pour adultes, c’est assez rare pour que ça interpelle. Une leçon de résilience tout en poésie.

Le trait de Marianna Coppo te renvoie en enfance

Ses dessins me propulsent dans le salon familial, le nez collé à ma feuille de papier, les doigts congestionnés à force d’appuyer si fort sur mon crayon de couleur, la télé en fond sonore. À cette époque je ne concevais pas que l’on puisse dessiner des oreilles à un bonhomme autrement qu’en feuilles de chou (comment entendrait-il sinon je vous le demande ?). Et je ne dessinais peut-être pas les corps les plus « justes » niveau proportions mais ils correspondaient à 100 % à ma fantasmagorique réalité. Alors les dessins de Marianna Coppo, avec son style à la fois espiègle et candide, forcément, ils m’émeuvent. Ils correspondent à une vision d’enfant. Et ça ne veut dire ni moche ni simple, ça veut dire « sensible ». Tu verras, lis Petra et toi aussi tu auras envie d’aimanter chaque page sur la porte de ton frigo.

Même ma fille aime Petra.

Il existe de nombreux livres pour enfants que j’adore ! Ma fille est parfois plus « sélective ». Elle, elle veut lire L’âne Trotro et son doudouPetra (comme Oh non, George ! de Chris Haughton d’ailleurs) a le talent de nous mettre d’accord. Elle nous embarque dans ses péripéties, toutes deux, on s’interroge, s’énerve et rigole au fil des pages. Et même si je ne suis pas certaine que le message « Hakuna Matata » du livre arrive intact jusqu’à elle, les aventures et le trait de Marianna Coppo suffisent à nous réunir. D’ailleurs, depuis qu’on lit Petra, ma fille récupère tous les cailloux qu’elle croise au parc… Si ce n’est pas une preuve d’amour ça.

 

Petra, Marianna Coppo, Seuil Jeunesse.

Alex

Article par Alex

À 9 ans, j’ai emprunté à la bibliothèque de l’école L’histoire d’Helen Keller de Lorena A. Hickok. Choc. Merveilleux choc. Une foule d’émotions encore inconnues surgissaient de ces pages. Cette histoire si riche en enseignements, je l’ai lue et relue toute mon année scolaire. Elle m’a subjuguée. Depuis, même si je change plus facilement de livre de chevet, mon amour des mots est resté intact.

À lire aussi

Voir plus d'articles similaires

Ateliers de bibliothérapie

Faites-vous du bien et apprenez à mieux vous connaître grâce à la lecture et aux mots.

Découvrir les ateliers

Ailleurs sur le blog

Commentaires

  • Bonjour,

    Pensez-vous que ce livre soit adapté pour un enfant de 3 ans ?
    Je vous remercie d’avance, vos idées de lecture me sont de bon conseil !!

  • Coucou !

    Oooh quel bel album ! Petra m’a l’air adorable, je craque ! J’ai maintenant terriblement envie qu’elle fasse partie de ma collection. Merci pour cette revue 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tristique ut suscipit nec quis, ipsum porta. diam et, sem, adipiscing id