06.11.2018

Chroniques

Betty Boob : Couvrez ce sein que je ne saurais voir.

Si tu n’as pas peur de regarder la maladie dans les yeux, de la prendre par la main, de lui caresser le sein, passe voir Betty qu’elle t’explique la vie.

Betty n’est pas bavarde.

Ce roman graphique a la spécificité d’être quasi muet. Et ne t’y trompe pas, cela ne signifie pas que rien n’y est dit. Je le précise simplement pour t’éviter d’être déconcerté en ouvrant le livre. Et pour te dire de te méfier aussi car comme il n’y a pas de dialogues, tous tes sens vont s’éveiller. Tu liras avec tout ton corps la multitude de mots qui ne sont pas écrits. Tu découvriras cette histoire à la fois folle et banale d’une femme à qui on enlève un sein et dont les repères sont bouleversés. Alors, comme moi, tu suivras Betty et son sein. Te demandant comment ils vont se relever de tout ça. Et, contrairement à ce que tu attends, cette histoire de femme et de cancer ne va pas te clouer au sol de sa mélancolie. Du tout. Promis. Elle va te galvaniser de sa force, de sa beauté, de son énergie car le trait de cette BD est une explosion d’émotions et son rythme est d’une fluidité incroyable. Tu vas voir comme c’est fort un poème qui n’a pas de mots.

Poo-poo-pee-doo !

Avant Betty, tu savais que la société n’était pas particulièrement facile pour les femmes en général et celles qui sont « hors normes » en particulier. La vie -et surtout le marketing- te l’avait appris. En lisant cette BD, tu toucheras une notion encore plus sensible. Tu verras une femme qui cherche à reprendre sa vie d’avant, son corps d’avant, son moule d’avant. Elle n’y arrivera pas. Forcément. Mais elle va apprendre à apprivoiser son nouveau corps ; l’aimer ; le chérir. Elle va se révéler à elle-même et aux autres et se créer une vie moins conventionnelle mais bien plus belle. Cela se fera grâce aux hommes mais surtout aux femmes qu’elle va croiser sur le chemin de sa reconstruction. Tu ne verras pas de pathos dans son histoire : non, non, non. Simplement de la joie, de la folie, de la bienveillance, de la rigolade, de la sensualité. Prépare-toi, tu vas avoir envie de danser tout nu dans ton salon.

On est toutes Betty.

Moi, ma mère, ma voisine, mon amie, ma collègue, ma fille. On est toutes des Betty potentielles avec cette épée de Damoclès au-dessus de la poitrine. C’est gravé dans notre chair et c’est pour cela que ce récit palpite autant. Comme moi, tu voudras qu’elle soit sacrément heureuse cette satanée Betty et (alerte spoiler), elle y arrivera !

PS : Pour les amateurs du genre muet, Un océan d’amour de Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione  publié chez Delcourt est également hautement recommandé.


 

Betty Boob, Véro Cazot et Julie Rocheleau, Casterman, 25€.

 

Alex

Article par Alex

À 9 ans, j’ai emprunté à la bibliothèque de l’école L’histoire d’Helen Keller de Lorena A. Hickok. Choc. Merveilleux choc. Une foule d’émotions encore inconnues surgissaient de ces pages. Cette histoire si riche en enseignements, je l’ai lue et relue toute mon année scolaire. Elle m’a subjuguée. Depuis, même si je change plus facilement de livre de chevet, mon amour des mots est resté intact.

À lire aussi

Voir plus d'articles similaires

Ateliers de bibliothérapie

Faites-vous du bien et apprenez à mieux vous connaître grâce à la lecture et aux mots.

Découvrir les ateliers

Ailleurs sur le blog

Commentaires

  • Tant mieux pour l’auteur si ça a marché pour elle.

    Mais c’est trompeur pour toutes les autres qui ne peuvent avoir de reconstruction et/ou qui n’arrivent pas à s’en remettre : pas de livres pour celles-là. Elles doivent continuer à vivre avec (ou plutôt sans), et en silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • J’ai fait escale dans la très jolie librairie de l'agence de voyage @voyageursdumonde installée rue Saint-Anne dans le 9e arrondissement de Paris. On y trouve les cartes, littératures, guides, atlas des pays du mooooonde entier. Une librairie idéale pour préparer un voyage ou juste pour découvrir la littérature de tous les continents.
En plus, j’ai eu le plaisir d’y croiser ma copine de fac @anne_chap qui y officie en tant que libraire.
____
#librairie #lavieestunroman #paris #voyageurdumonde #bookstore #bookshop #travel #livre #book #livreaddict #bookaddict #bookalcoholic #bookalicious #booklover #bookstagram #bookstagrammer #visitparis #voyage #tourismelitteraire #travelphoto #paris9
  • Connaissez-vous Sylvia Plath ? 
C'est une poétesse, autrice d’un unique roman, La cloche de la détresse, paru un mois avant son suicide en 1963.
Dans ce livre, inspiré de sa propre vie, on suit la dépression et la descente aux enfers d’une jeune femme brillante et promis à un grand avenir littéraire. 
Une vision forte de l’Amérique des années 50 à travers les yeux d'une jeune demoiselle écartelée entre son désir créatif et l'image de la femme modèle de l’époque, destinée à rester enfermée chez elle pour prendre de soin de mari et enfants. 
Oui, je l’avoue, la question de la créativité féminine VS la société est un de mes sujets chouchous (coucou #VirginiaWoolf). On ne se refait pas.
Rendez-vous sur le blog pour lire ma chronique (lien dans la bio).
___
#lavieestunroman #vendredilecture #sylviaplath #laclochedeladetresse #thebellejar @editions_gallimard #gallimard #lecturedumoment #bookstagram #bookstagrammer #book #livre #livreaddict #bookaddict #booklover #reading #bloglitteraire #feminisme #feminism #lecturefeministe #litteraturefeministe 📸: @benoitbeghyn
  • Pour la légende de cette photo, j’aurais aimé écrire : « Rien de mieux qu’un bon bain et un bon bouquin pour se détendre ». 🛁📚
Mais, je vais être honnête avec vous, la baignoire était vide quand on a pris la photo car je suis incapable de lire dans un bain sans mettre de l’eau plein mon livre.
Vous, les surhommes et les surfemmes, qui arrivez à lire dans votre bain, quel est votre secret ? Quel pacte avez-vous passé pour qu’aucune goutte ne touche votre livre ? 
_____
#lavieestunroman #livre #book #reading #bookstagram #bookstagrammer #bookstagrammers #livreaddict #livrestagram #bookaddict #bath #bookalicious #booklover #untempspoursoi #detente 📸: @benoitbeghyn
  • « - Maintenant, je suis une grande personne, ma chérie. Quand on grandit, on désapprend à voler.
- Pourquoi désapprend-on ?
- Parce qu'on n'est plus assez joyeux, innocent et sans cœur. Seuls les sans-cœur joyeux et innocents savent voler. »
J.M Barrie, Peter Pan
Je ne sais pas si j'ai très envie de désapprendre à voler. Et vous ?
____
#lavieestunroman #bookstagram #bookstagrammer #peterpan #livre #book #flight #voler #ballon #balloon #livreaddict #bookaddict #booklover #ibelieveicanfly #tellmeastory #bookishlife #dream #paperstory 📸: @benoitbeghyn
  • Ne m'attendez pas, je vais rester ici pour toute la vie. 
___
#aixenprovence #lavieestunroman #provence #livre #book #bookstagram #bookstgrammer #sunset #livreaddict #bookaddict #booklover #bookalicious #vacances #hollidays 📸: @benoitbeghyn
  • Si vous visitez Barcelone, courez voir @lacentral_llibreria, une magnifique librairie de 850 m2 construite dans une ancienne chapelle du XVIII siècle. Cerise sur le gâteau, la sélection de livres est tip top.
Et si vous avez d'autres bonnes adresses livresques dans la capitale de la Catalogne, je suis preneuse !
____
#barcelone #barcelona #lacentral  #librairie #bookstore #bookshop #travel #travelphotography #chapelle #chapel #espagne #espagna #library #livre #book #livreaddict #bookaddict #bookaholic #booklover #bookstagram #bookstgrammer #bookstgrammers #lavieestunroman #tourismelitteraire
risus Phasellus massa at id ut