14.02.2017

Chroniques

Le Parfum, ce livre qui a hypnotisé mes sens

« … la recherche du parfum ne suit pas d’autres voies que celles de l’obsession… », Colette

Récemment, j’ai sorti de mes cartons Hypnôse de Lancôme. Véritable Madeleine de Proust littéraire pour moi, j’ai porté ce parfum pendant toute la durée de mes études. Il représente à la fois les meilleures années de ma vie, mais aussi un livre qui m’a particulièrement marqué à cette époque : Le Parfum, de Patrick Süskind. Un « pshitt » sur mon poignet et me voilà plongée à nouveau dans ce livre pas comme les autres. Envoûtant, passionnant, mon cerveau n’a fait qu’un tour, et je suis embarquée dans la France du XVIIIe siècle.

Une mise au parfum

Souvent, on associe un livre à un moment de notre vie, mais il est plus rare qu’un objet ait le pouvoir de nous remémorer un livre dans son intégralité. Dans mon cas, mon cerveau a associé la fragrance que Grenouille, le personnage principal du Parfum, recherche désespérément pendant plus de deux cents pages, à la mienne. Il me fallait m’accrocher à quelque chose pour essayer de comprendre Grenouille et ancrer plus facilement l’histoire dans le réel. Ce roman, par les nombreuses descriptions, s’appuie beaucoup sur le sens olfactif, et Hypnôse, qui porte bien son nom, a joué le rôle de personnification de cet imaginaire.

Parfum, souvenir de l’âme (George Sand)

Aujourd’hui, porter ce parfum m’est devenu impossible, tant son odeur me rappelle non seulement une époque de ma vie révolue, mais aussi un livre que je n’arrive plus à assumer, tellement il est puissant.

Parfois un livre passe et puis s’en va. Je suis souvent étonnée d’oublier si facilement une histoire qui, au premier abord, m’a beaucoup plu, et qui finalement s’est perdue dans les méandres de mes souvenirs. D’autres, comme Le Parfum de Patrick Suskind, restent à jamais.

Est-ce que vous aussi, un objet a ce même pouvoir sur vous ?


Le parfum de Patrick Süskind est disponible chez Livre de poche.


Le livre a été adapté au cinéma par Tom Tykwer sous le nom Le parfum : histoire d’un meurtrier.

Naelle

Article par Naelle

Passionnée de cuisine et de voyage, j’ai décidé d’en faire mon métier. Aujourd’hui rédactrice en chef adjointe d’un magazine de cuisine pour une grande enseigne, je passe mon temps sur Instagram pour y dénicher des idées, partager des photos et inonder le réseau de photos de mes voyages et de mon chien. Grâce à La vie est un roman, je peux enfin m’exprimer sur mon autre passion : les livres.

À lire aussi

Voir plus d'articles similaires

Ateliers de bibliothérapie

Faites-vous du bien et apprenez à mieux vous connaître grâce à la lecture et aux mots.

Découvrir les ateliers

Ailleurs sur le blog

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero id Aenean mi, ultricies Aliquam