19.06.2017

Chroniques

Jessie Burton, ses filles au lion et moi

Il y a des auteurs auxquels on s’attache comme s’ils étaient des amis, qui semblent avoir percé une part intime de nous sans même nous connaître. Jessie Burton, romancière de l’excellent Miniaturistes et plus récemment de Les filles au lion, a eu cet effet là sur moi.

À l’occasion de la sortie de son deuxième livre, Babelio a lancé une invitation pour venir rencontrer l’auteure anglaise dans les locaux de Gallimard à Paris. Ayant bien aimé son premier livre, j’étais curieuse de découvrir le personnage.

Avant de rencontrer l’auteure, je lis consciencieusement son nouveau roman Les filles au lion qui conte l’histoire d’un mystérieux tableau entre la ville de Londres dans les années 70 et l’Andalousie à l’aube de la guerre d’Espagne des années 30 autour duquel s’articule le destin de femmes exceptionnelles.

Tout comme Miniaturiste avant lui, la lecture des Filles au lion m’a procuré une sensation difficile à définir, comme si ce livre faisait vibrer en moi une corde sensible que j’ai du mal à identifier et à analyser.

Le grand jour arrive, direction les locaux de Gallimard. En chemin, je me demande quelles questions je pourrais bien pouvoir poser à cette auteure anglaise. Je suis un peu perdue suite à cette lecture qui m’a chamboulée. Heureusement, arrivée sur place, nous sommes assez nombreux et les autres participants semblent bien plus bavards que moi.

Jessie Burton est une jeune femme pétillante d’une trentaine d’années. Elle nous met tout de suite très à l’aise et s’adresse à nous de façon extrêmement naturelle. Au fil de son discours, je comprends de mieux en mieux ce qui a pu me toucher dans son écriture : c’est une femme inspirante.

Actrice en manque de travail, elle a sauté d’un rêve à l’autre en devenant romancière à succès. Dans Les filles au lion, elle traite du rôle des femmes dans la société, notamment en tant qu’artistes, du manque d’indépendance et de reconnaissance, mais également du processus de création qui semble biaiser par leur sexe. Selon elle : “Lorsqu’un homme écrit un livre, on dit qu’il écrit pour l’humanité. Lorsqu’une femme écrit un livre, on pense qu’elle le fait pour son expression personnelle !” Bien que les actions du livre se déroulent dans les années 30 et 60, elles trouvent un écho très actuel dans mon cerveau de trentenaire vivant en l’an 2017.

En sortant de cette rencontre, je sens que quelque chose a changé en moi. Mon angle de vue sur le monde a été légèrement modifié et je me sens pousser des ailes. Il me semble que, moi aussi, je peux créer des « oeuvres » qui me ressemblent sans me soucier des codes engendrés par le fait d’être une femme.

Et bien, au boulot maintenant, et ça commence par ce blog !

Et vous, quel auteur a changé votre vision du monde ou de vous-même ?


Les filles au lion, Jessie Burton, Gallimard.

Marine Nina

Article par Marine Nina

Maman de La vie est un roman, je suis aussi éditrice, rédactrice et libraire à Paris. Ma vie est un livre composé de mots doux, de musique, d’images et de papier. Le tout donne une pâte à mâcher avec laquelle on peut fabriquer de jolies choses, comme ce blog.

À lire aussi

Voir plus d'articles similaires

Retrouve La vie est un roman sur :

Ailleurs sur le blog

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Chacun de nous est particulier. On a tous un petit pouvoir caché, comme les enfants de Miss Peregrine. La magie est partout, il suffit de bien regarder.
_____
#missperegrine #missperegrines #missperegrineshomeforpeculiarchildren #missperegrineetlesenfantsparticuliers #rangsomriggs @bayard_editions @bayardeditionsj #timburton #paris #montmartre #livre #book #bookstagram #bookstagrammer #livreaddict #bookaddict #booklover #bibliotherapie #bibliotherapy #magic #witchesofinstagram #witch #ibelieveicanfly @heroines_paris 📸: @benoitbeghyn
  • Je suis revenue de New York il y a quelques semaines avec des souvenirs plein la tête et de bonnes adresses dans mes valises. Sur le blog, vous trouverez un article qui répertorie toutes mes librairies coups de de coeur.
Celle-ci est la librairie française Albertine. Située à l’intérieur de l’Ambassade de France, en face de Central-Park et du Metropolitan Museum, elle semble tout droit sortie d’un monde onirique avec son plafond peuplé d’étoiles et de signes astrologiques. J’y ai trouvé des livres d’auteurs francophones, mais aussi des traductions de livres anglophones. N’étant pas vraiment bilingue, cela m’a permis de demander conseils aux libraires (en français) pour dénicher les meilleurs ouvrages me permettant de m’imprégner de l’ambiance de la ville.
Et vous, avez-vous déjà été à New York ?
___
#albertine #librairie #newyork #bookstore #livre #book #booklover #bookaddict #bookstagram #bookstagrammer #manhattan #nyc #visitnewyork #instatravel #travelphotography
  • Je viens de terminer M Train, un des livres autobiographiques de Patti Smith. Je n’avais pas envie quitter son univers donc, pour prolonger ce moment en tête à tête avec elle, j’ai pris mon crayon et je l'ai dessinée.
Je suis déjà tombée amoureuse de certains auteurs, mais je n’ai jamais été autant inspirée par une personnalité encore vivante. J’aime sa vision de la vie et sa façon de voyager au gré de ses envies et de ses lectures. L’idée de faire des milliers de kilomètres pour trouver une maison qui apparaît dans un livre de Murakami sans savoir si elle existe réellement ou pour aller déguster le meilleur café du monde là où il est produit. De conserver comme des trésors des petits cailloux ou des photos de choses qui paraissent insignifiantes. Bref, je suis tombée amoureuse de l’univers de Patti Smith.
Avez-vous déjà lu un de ses livres ?
____
#mtrain #pattismith @folio_livres #lecture #bookstagram #bookstagrammer #booklover #picture #dessin #illustration #artwork #portrait #drawing #tourismelitteraire
  • Ca y est, j’ai dit au revoir à la belle Annecy et au festival international du film d’animation. Durant ces quelques jours, j’ai mis un peu mes livres de côté pour profiter de cette ville, des montagnes et du lac, mais aussi pour m’enfermer dans des salles de cinéma et me gaver de films d’animation pour petits et grands. J’ai croisé sur place quelques collègues de l’édition. La frontière entre les livres illustrés et les dessins animés est assez fine et on ne compte plus le nombre d’albums adaptés au cinéma ou à la TV. Pour ma part, que ce soit sur papier ou sur écran, je me régale tout autant.
____
@annecyfestival @lac_annecy_tourisme #annecy @auvergnetourisme @auvergnerhonealpes.tourisme #travel #voyage #tourisme #instatravel #france #annecyfestival #annecylake #lacannecy
  • Cette semaine, j'accompagne ma copine @delf_la_delf à Annecy pour le festival international du film d'animation. Des dessins animés par milliers, une ville magnifique, un lac à l'eau turquoise, des montagnes, du soleil. Une certaine idée du bonheur.
___
#annecy #travel #travelpic #france #annecytourisme #annecyfestivalanimation 📸: @delf_la_delf
  • J’adore le mois de juin et son avant-goût de vacances. C’est le moment où les projets de l’année prennent fin et où je fais le bilan. 
Ce fut riche en rebondissements et en émotion :
. J’ai vu Montréal sous la neige,
. J’ai quitté mon poste chez Actes Sud pour me consacrer à plein temps à mes projets de travailleuse indé,
. J’ai assisté à un match des Chicago Bulls à New York,
. J’ai enfin sauté le pas et lancé mes ateliers de bibliothérapie,
. J’ai vu en concert la plupart de mes artistes préférés (Sigur Ros, Rufus Wainwright, Damien Rice),
. J’ai lu une centaine de nouveaux livres,
. Je me suis mise au piano,
. J’ai continué le blog à vos côtés, . J’ai appris à encore mieux me connaitre.
En bref, ce fut une bien belle année !
Maintenant il ne me reste plus qu’à réfléchir à mon programme de l’année prochaine. Je sens que ça va encore être chargé !
Et vous, comment s’est déroulée votre année ?
____
📸: @benoitbeghyn
felis et, odio eget porta. Praesent