Un roman peut-il influencer la vie de ses lecteurs ? C’est la question que pose la websérie Culte produite par Arte. Sous forme de petites vignettes de 3 minutes, Culte présente 15 romans et l’impact qu’ils ont provoqué sur la société. Cela m’a permis de m’interroger sur le rôle que trois d’entre eux ont eu dans ma vie : Harry Potter, L’attrape-coeurs et Ça.

Harry Potter à l’école des sorciers de J.K. Rowling

Harry Potter et moi, nous avons le même âge. Je fais partie de la génération qui a grandi avec, qui l’a vu évoluer, s’implanter dans la culture populaire. Je ne compte plus le nombre de fans absolus des livres de J.K. Rowling autour de moi. Ceux qui ont découvert l’amour de la lecture grâce à Harry Potter à l’école des sorciers, ceux dont c’est LE livre de référence, comme Solène qui s’est fait tatouer le signe des reliques de la mort. Harry Potter a également changé le visage de l’édition jeunesse, domaine dans lequel je travaille. Grâce aux livres de J.K. Rowling, les romans jeunesse et ado ont (presque) gagné leurs lettres de noblesse.

L’attrape-coeurs de J.D. Salinger

J’ai lu L’attrape-coeurs de Salinger lorsque j’étais au lycée, poussée par mon copain de l’époque. Comme pour beaucoup d’adolescents, ce roman d’initiation et les questionnements de son (anti-)héros raisonnaient parfaitement avec sa vision de la vie. Cette œuvre, considérée comme un monument majeur de la littérature du XXe siècle, semble avoir inspiré les plus célèbres tueurs de Mark Chapman, l’assassin de John Lennon, à Lee Harvey Oswald, celui du Président Kennedy. Mais pourquoi ? C’est un mystère car aucune scène de meurtre n’est présente dans le livre. Je vous rassure, bien que j’ai lu le livre, je n’ai encore tué personne.

Ça de Stephen King

Je devais avoir 9 ou 10 ans la première fois que je suis tombée sur le téléfilm Ça sur M6. À l’image du traumatisme qu’avait provoqué chez moi la mort de Macaulay Culkin dans le film My girl, je découvrais une nouvelle fois dans mon petit écran qu’un enfant pouvait mourir, et qu’en plus ici, il était assassiné par une entité maléfique ! Je n’avais jamais été très à l’aise avec l’image des clowns, mais ce fut le pompon. Pourtant, ce téléfilm a été pour moi une révélation. J’ai été fascinée par l’histoire et j’ai aimé avoir peur. Je me suis alors mise à regarder toutes les adaptations à l’écran des films de Stephen King et, à partir de mes 12 ans, à dévorer ses livres. Aujourd’hui, je ne lis que très rarement les livres du maître de l’horreur, mais je ne rate jamais une occasion de revoir ce fameux téléfilm. Je n’ai pas encore visionné la nouvelle adaptation mais ça ne saurait tarder.

Tu veux découvrir les autres épisodes de Culte ? Rendez-vous sur le site d’Arte.

Et toi, quels livres cultes t’ont marqué ?


Si tu veux aller plus loin sur l’impact des livres dans notre vie, tu peux aussi lire mon article Bibliothérapie : quand les livres nous font du bien.

Marine Nina

Article rédigé par :

Maman de La vie est un roman, je suis aussi éditrice, rédactrice et libraire à Paris. Ma vie est un livre composé de mots doux, de musique, d’images et de papier. Le tout donne une pâte à mâcher avec laquelle on peut fabriquer de jolies choses, comme ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *