01.12.2016

Freestyle

Le métro, ce lieu désagréable dans lequel j’adore lire

Le métro parisien est un endroit étrange. Chaque jour, des milliers de personnes s’y compressent pour aller d’un point à un autre. L’odeur présente est souvent plus proche de celle d’un cabinet de toilettes que d’une balade en forêt. Le contact physique est inévitable et pourtant extrêmement désagréable. Les gens se côtoient sans se parler. Chaque présence dérange l’autre. C’est pourtant un de mes endroits préférés pour lire. Mais pourquoi ?

L’isolement dans la foule

Dans le métro, tout le monde est toujours pressé et je ne fais pas exception. C’est donc après une petite course à pieds dans les couloirs d’une station que j’arrive sur le quai. Je prends alors un livre dans mon sac et me prépare à entrer dans le feu de l’action : essayer de lire dans le métro.

Premier réflexe lorsque j’arrive dans une rame : repérer l’endroit idéal pour planter mon cocon. Si nous sommes en pleine journée et que les voyageurs ne sont pas nombreux, je m’installe sur un siège, isolée des autres. Si c’est l’heure de pointe, j’essaye de me faufiler dans un angle, dans un trou, et tente d’avoir assez de place pour tenir mon livre devant moi. Une fois imbriquée comme une pièce de Tétris, le voyage peut commencer. Mon casque sur les oreilles, la musique qui me coupe des bruits environnants, j’ouvre alors mon livre.

sièges métro

La disparition dans un monde imaginaire

Autour, le monde disparaît et je n’existe plus que pour l’univers du livre qui se trouve devant moi. Peut-être que, face à l’excès de bruits et de gens, mon cerveau se protège en se plongeant TOTALEMENT dans la lecture. C’est une sensation étrange car le lieu est extrêmement inconfortable, mais c’est un des endroits qui me permet de m’évader le plus facilement dans mes lectures. Mon esprit se noie complètement dans les mots et aucune distraction n’arrive à le faire revenir. Combien de fois ai-je ri ou pleuré seule dans le métro ? Combien de fois ai-je manqué la station à laquelle je devais descendre ? Combien de fois suis-je sortie de celui-ci et ai arpenté les couloirs d’une station en me croyant dans la peau du personnage que je venais de quitter ?

Durant les quelques minutes de trajet, j’oublie tout et le métro m’offre une porte d’entrée pour m’envoler dans mon monde imaginaire.

Et vous, quel est votre endroit préféré pour profiter d’un bon livre ?

 

Marine Nina

Article par Marine Nina

Maman de La vie est un roman, je suis aussi professionnelle du livre, rédactrice et bibliothérapeute à Paris. Ma vie est un livre composé de mots doux, de musique, d’images et de papier. Le tout donne une pâte à mâcher avec laquelle on peut fabriquer de jolies choses, comme ce blog.

À lire aussi

Voir plus d'articles similaires

Ateliers de bibliothérapie

Faites-vous du bien et apprenez à mieux vous connaître grâce à la lecture et aux mots.

Découvrir les ateliers

Ailleurs sur le blog

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ipsum velit, facilisis ipsum justo elit. Aliquam dolor non Sed